Boutique de drones Val d'oise, drones France, Drones Paris

QUEL DRONE CHOISIR ?
Les drones de loisirs sont sortis des boutiques ultraspécialisées pour rejoindre les rayons des grandes surfaces. On en trouve désormais à des prix ultralégers, pour à peine twenty five €. Bien évidemment, moreover on progresse, in addition on brûle de prendre les commandes d’un drone encore plus puissant, in addition rapide. Les prix peuvent alors grimper jusqu’à des sommes impressionnantes, et l'arrivée du Mi Drone de Xiaomi, qui promettait un prix plancher, n’a pas changé la donne en matière de drones de milieu et haut de gamme.
Mais un drone, ça sert à quoi, finalement ? Ces appareils, qui sont les héritiers du radiomodélisme, permettent de prendre plaisir à piloter, tout simplement. Mais c'est surtout les caméras sportives de type Gopro qui leur ont ouvert un nouvel univers, celui des prises de vues aériennes. Imaginez vos images de vacances shootées depuis les airs, sous un angle inédit. Et à vous les dronies, ces selfies réalisés depuis un drone !

QUELLE TAILLE CHOISIR ?

Les plus petits drones mesurent 5 cm de côté et pèdespatched quelques dizaines de grammes. Leur radiocommande, d’ailleurs, est furthermore volumineuse qu’eux ! Ils ressemblent comme deux gouttes d’eau à des jouets pour enfants. Mais il ne faut pas s’y tromper : ce sont de vrais appareils volants, qui réagissent comme les gros. Ils se révèlent même in addition difficiles à piloter, puisque l’électronique embarquée est moins performante. Le matériel est pensé à l’économie – de poids, principalement : les mini-drones reposent des petits moteurs dits « brushed », légers, mais à courte durée de vie (environ 200 vols), et sur des batteries de faible capacité. L’électronique de bord est faite d’une seule carte qui cumule les capteurs – accéléromètre, gyroscope – et les fonctions – stabilisation, réception des ordres de vol.

Avec des drones d’une dizaine de centimètres de côté, il est achievable d’embarquer une caméra de quelques grammes à bord. La qualité est médiocre, mais cela permet de profiter d’un angle de vue inédit et de garder une trace de tous les vols !
À partir de twenty five cm, les drones sont équipés de moteurs furthermore puissants, dits « brushless ». Ils permettent de placer une cost plus lourde, qui peut être une batterie puissante, une caméra de sort Gopro ou un ensemble caméra + émetteur vidéo pour les vols en immersion. Ces moteurs ont besoin d’être gérés par des circuits électroniques, que l’on appelle des ESC (Digital Speed Handle).
En grimpant encore en taille, et parfois en ajoutant plusieurs moteurs supplémentaires, pour un full de 6 ou 8, il est probable de porter une caméra de meilleure qualité, voire un appareil photo reflex, ou d’embarquer plusieurs batteries pour augmenter la durée de vol.

QUELLE Digital camera CHOISIR ?

Que valent les caméras embarquées ?

Les caméras intégrées dans les drones de petit format sont de piètre qualité. La plupart filment en VGA (640 x 480), certaines en 720p. Mais elles souffrent de couleurs délavées trop bleues ou trop rouges, et d’une forte compression qui produit des effets « pâtés de pixels ». Sur les drones de additionally grande taille, il est doable de placer une caméra GoPro. La qualité est très correcte, voire excellente sur les modèles récents. Attention aux concurrentes et aux copies chinoises : le prix est souvent attractif, mais la qualité de l’picture est nettement inférieure. À l’exception de certains modèles, comme ceux de Sony ou de PNJ Cam par exemple. La plupart des drones sont pré-équipés d’une caméra : c’est le cas du Bebop two de Parrot, de la gamme Phantom three et 4 de DJI, des Typhoon de Yuneec… Ces constructeurs, dont certains anciens modèles étaient équipés de GoPro, ont réagi à l’annonce du Karma (le drone de GoPro) en développant leurs propres caméras. Leur qualité est très variable, mais il est rarement attainable de les retirer pour les remplacer par un modèle moreover performant.

Un drone, ça se pilote comment ?
Il existe quatre manières de contrôler le vol d’un multirotor :

La première est une radiocommande, c’est l’outil le additionally classique, hérité du radiomodélisme. Elle fonctionne généralement en two,four GHz, avec une technologie de saut de fréquences qui permet d’éviter toute interférence sans se préoccuper de savoir sur quel canal on éachieved. Les radiocommandes en 2,four GHz portent à une length variant entre 20 mètres pour les tout petits modèles et 500 mètres pour des drones as well as imposants. Notez que certaines radiocommandes sont à la norme 5,eight GHz pour éviter les conflits avec des caméras WiFi (en 2,four GHz).
La deuxième méthode est le pilotage avec l’aide d’un smartphone ou d’une tablette, by way of une connexion Wi-Fi. C’est le constructeur français Parrot qui l’a mise au issue avec son AR.Drone. Son avantage ? Tout le monde (ou presque) est équipé d’un smartphone et sait s’en servir avec facilité. Les inconvénients ? Le pilotage est imprécis et le Wi-Fi porte à très courte distance, moins de 70 mètres. Awareness, les fiches procedures de certains constructeurs indiquent des portées de one hundred mètres, parfois beaucoup plus, en Wi-Fi. Sachez que ces valeurs sont très optimistes, et que le moindre impediment ou parasite porte un coup fatal à la connexion.
Mais alors que se passe-t-il quand on perd la connexion avec la radiocommande ou le smartphone ? Sur la plupart des appareils, un dispositif appelé « Failsafe » coupe automatiquement les moteurs pour que le drone ne prenne pas le substantial. Les modèles les additionally évolués, dotés d’un GPS, peuvent être programmés pour se poser là où ils se trouvent ou revenir automatiquement à leur issue de déportion. Une technologie qui s’appelle le RTH (Return To Dwelling).
La troisième méthode pour contrôler un drone est la programmation du vol. Seuls les appareils récents et dotés d’un GPS sont capables de proposer cette fonction. Dans la read more pratique, le logiciel de programmation affiche une carte satellite de type Google Earth. Il suffit d’indiquer les points de passage à l’écran, la hauteur de chacun d’entre eux, pour que le vol se déroule de manière automatique.
La quatrième fonction est le « Stick to me ». Son principe est uncomplicated : l’appareil est programmé pour vous suivre – ou vous précéder, en suivant votre déplacement à la trace. Idéal pour se filmer tout seul pendant une activité sportive ! Techniquement parlant, vous êtes équipé d’un dispositif able de déterminer votre place GPS en temps réel et la communiquer sans fil au drone, un smartphone ou un bracelet GPS. Une autre méthode repose sur la reconnaissance des formes through la caméra à bord. La fonction « Observe me » est encore balbutiante : elle ne fonctionne pas toujours très bien, elle prend rarement en compte le dénivelé – imaginez-vous grimper une colline avec le drone qui vous accommodate à altitude constante, le crash est inévitable. Si le drone est dépourvu de détecteur de collision, il faut être attentif à ce qu’aucun obstacle ne se trouve sur le chemin du multirotor… A vrai dire, il faut être attentif même quand il est équipé, vehicle la détection et l’évitement d’hurdles est une technologie encore loin d’être efficace.

DRONES EN VOL
Faire voler un drone est quelque selected de magique. Imaginer vous pilotant un oiseau.
On ressent une perception de liberté, de as well as, nous pouvons profiter d'images en temps réel et vraiment avoir l'impression de voler.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *